overview of al our artists contact info visit us on facebook !
nothing
nothing

José Van DAM, Bass-Baritone

vandam_main
>> NEDERLANDSE CV >> ENGLISH BIOGRAPHY >> DEUTSCHER LEBENSLAUF >> REPERTOIRE

José Van Dam est né en 1940 à Bruxelles, où il a étudié au Conservatoire. Après ses études, il est lauréat des concours de Liège et de Toulouse. La même année (1961) il est engagé à l’Opéra de Paris, il y fait ses débuts dans “Les Troyens”. Il se perfectionne consécutivement au sein de la troupe du Palais Garnier en à l’Opéra de Genève. En 1967 il est invité par l’Opéra de Berlin, où il se produira pendant six saisons.

Dès 1970, sa carrière prend son essor. Il est invité au Covent Garden, au Wiener Staatsoper, à la Scala, au MET, tandis qu’il fait régulièrement escale au Palais Garnier, où il chante Figaro dans la mémorable mise en scène de Strehler, Méphisto” dans la fameuse production Faust par Lavelli, Isménor, dans la redécouverte de Dardanus (Rameau) et le rôle-titre de St. François d’Assise (Messiaen).

“J’aime les audaces, à condition qu’elles soient artistiques et qu’elles aident l’œuvre”. Cette déclaration de José Van Dam à propos des mises en scène lyriques actuelles illustre bien la démarche du chanteur, toujours guidé par la recherche de l’authenticité et de la plus parfaite fidélité au texte musical et littéraire.

José Van Dam travailla avec des chefs d’orchestre tels que von Karajan, Abbado, Plasson, Davis, Ozawa, Maazel, Dutoit, Casadesus, Soustrot... Il ne se limite pas aux grands classiques du répertoire et s’est consacré avec la même exigence au répertoire du XXe. siècle et surtout à la musique française. En témoigne une discographie abondante et éclectique, comprenant notamment Pelleas et Mélisande, St. François d’Assise, le Fou (Landowski), le Requiem (de Duruflé), des opérettes de Hahn et de nombreuses mélodies (Schubert, Schumann, Brahms, Mahler, Duparc)

Passionné par l’enseignement du chant, il a été conseiller pédagogique au conservatoire de Liège. C’est image d’enseignant sera immortalisé grâce au cinéma. “Le Maître de musique”, prodigieusement incarné par José Van Dam, fera du long-métrage de Gérard Corbiau un succès international. Au cinéma on se souvient encore de son Léporello dans la version filmé par Joseph Losey. Pour la télévision, il a notamment interprété Golaud à l’Opéra de Lyon et Méphisto dans “Musiques au cœur” d’Eve Ruggieri.

José Van Dam a pris part à de nombreuses productions de la Monnaie, tant en opéra qu’en concert ou en récital. Parmi ses rôles : Boris Godounov, Falstaff, Wozzeck, Amfortas (Parsifal), Figaro, Jochanaan (Salomé), Hans Sachs (Die Meistersinger), Massimiliano (I Masnadieri) Gianni Schicchi, Faust (Damnation/Berlioz), Barak (Frau ohne Schatten/R. Strauss). En 2003 il créa le rôle-titre dans “Oedipe sur la Route” de Pierre Bartholomée. Récents engagements à La Monnaie  : “Boris Goudonov”, “Père Germont” dans La Traviata (2006), et “Fra Melitone” dans La Forza del Destino de Verdi (2008).

Cette année il fêta le 40ème anniversaire de ses débuts à la Monnaie dans le rôle-titre “Don Quichotte” de Massenet (Mai 2010). Un spectacle très attendu qui fut largement applaudi au-delà de nos frontières, à plus forte raison qu’il constitua l’apothéose des “cinquante années de carrière” de José Van Dam. En cette occasion le label Cyprès sortit en co-production avec le Théâtre de la Monnaie un CD-hommage inédit offrant des extraits des opéras auxquels José van Dam participa à la Monnaie. L’enregistrement fut notamment couronné par un DIAPASON d’OR, Le DIAMANT d’OPERA, R10 CLASSICA.

En Belgique, il fut en outre régulièrement l’invité de l’orchestre de la radio flamande (actuellement Brussels Philharmonic) sld Yoel LEVI ainsi que sld de son chef d’orchestre actuel Michel TABACHNIK notamment dans les Kindertotenlieder et Rückertlieder (Mahler). Avec l’Orchestre symphonique de l’Opéra Royal de Wallonie placé sous la direction de Daniele Gatti,  il se produisit dans le Requiem de Verdi. Le Conservatoire Royal d’Anvers lui remis en 2004 le titre “Maestra Honoris Causa”.

Ailleurs en Europe et dans le monde on a pu l’applaudir les dernières saisons dans “Pelléas et Mélisande” à Genève, “Rheingold” à l’opéra de Montpellier, “Don Pasquale” à l‘opéra de Nice, “Gianni Schicchi” au Japan avec Ozawa. Ou encore à l’occasion de concerts avec l’Orchestre Philharmonique de New-York et lors d’une tournée de  récitals à travers les Etats-Unis et en Amérique du Sud. Plus récemment José Van Dam figurait à l’affiche du Metropolitan Opera de New-York où il interpréta Golaud (Pelléas et Mélisande) sous la direction James Levine. Avec ce dernier il se produisit également dans “La Damnation de Faust” aux Etats-Unis, à Londres (lors des PROMS), Lucern & Berlin ainsi que dans le rôle-titre de Simon Boccanegra avec le l’Orchestre Symphonique de Boston. Sous la direction de Lorin Maazel José Van Dam chanta dans Romeo et Juliette de Berlioz avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome.

Dans le cadre de la fameuse “Triënnale du Ruhr” il réincarna le personnage “Saint-François d’Assise” d’Olivier Messiaen, un rôle lui étant très cher, qu’il rechanta par la suite dans une nouvelle production à La Bastille. Dans ce théâtre on a pu l’applaudir ces dernières saisons dans “L’Amour des trois oranges” (Prokofiev), “La Damnation de Faust” (Berlioz), “La Flûte Enchantée” (Sprecher), “La Traviata” (Germont, Père) et dans “Louise” (rôle du père).

Son actualité : il sera bientôt, le Baron Mirko Zeta dans “La Veuve Joyeuse” à au Grand Théâtre de Genève et chantera le rôle-titre masculin dans “Ariane et Barbe-Bleu”e au Liceu de Barcelone en clôture de la saison 2010/2011.


 

- All Rights reserved - Ariën Arts & Music Mgt (bvba) - Company, founded in 1928 by Gaston Ariën -