overview of al our artists contact info visit us on facebook !
nothing
nothing

Yves SAELENS, ténor

Yves Saelens, né en Belgique, a mené ses études musicales au Conservatoire de Bruxelles et au Juilliard Opera Center à New York. Il fait ses débuts à l’opéra en incarnant Paolino (Il Matrimonio segreto, Cimarosa). Depuis, il a interprété plusieurs rôles du répertoire mozartien : Tamino (Die Zauberflöte), Belmonte (Die Entführung aus dem Serail), Don Ottavio (Don Giovanni), Ferrando (Così fan tutte), les rôles-titre de La Clemenza di Tito et d’Idomeneo, et Gomatz (Zaide).

Autant à l'aise dans le répertoire d'opéra que de concert, Yves Saelens arpente les scènes du monde entier dans les plus divers oratorios, messes et cantates. Son répertoire inclut des œuvres de Haydn (Die Schöpfung, Die Jahreszeiten), Haendel (Messiah), Bach (les Passionen, Weihnachtsoratorium), Beethoven (9ième Symphonie, Missa Solemnis), Mendelssohn (Paulus), Schumann (Das Paradies und die Peri, Der Rose Pilgerfahrt), Rossini (Petite Messe Solennelle, Stabat Mater), Berlioz (Requiem, Te Deum), Puccini (Messa di Gloria), Orff (Carmina Burana), Britten (Serenade, Nicolascantata), A.L. Webber (Requiem), Mozart (Requiem, Grosse Messe), Bruckner, Salieri, Dvorak...

À l'opéra, il a au fil des années enrichi son répertoire en abordant Rinuccio (Gianni Schicchi) et Pinkerton (Madama Butterfly) de Puccini ; Alfredo (La Traviata) et Fenton (Falstaff) de Verdi ; Narraboth (Salome, Strauss) ; Admeto (Alceste, Gluck) ; Alwa (Lulu) et Tambourmajor (Wozzeck) de Berg ; Steva (Jenfa, Janáček) ; Toni (Elegy for Young Lovers, Henze) ; Belfiore (Il Viaggio a Reims, Rossini) ; les rôles-titre de Béatrice et Bénédict et de La Damnation de Faust de Berlioz ; Gérald (Lakmé, Delibes) ; Camille (Die lustige Witwe, Lehár) ; Gernando (L’Isola disabitata) et Filippo (L’Infedeltà delusa) de Haydn ; Lelio (La Cappricciosa corretta, Martín y Soler) ; Guido Bardi (Eine florentinische Tragödie, Zemlinsky) ; Edgar Linton (Wuthering Heights, Herrmann) ; Ferdinand (The Tempest, Adès) ; The Male Chorus (The Rape of Lucretia, Britten) et David (Die Meistersinger von Nürnberg, Wagner).

Ayant une grande affinité avec le répertoire contemporain, il a également créé les rôles d’Il Matto (La Strada, Van Hove) à l'Opéra de Flandre ; Le Chef de la Garde (Affaire Étrangère, Villenave) à l’Opéra de Montpellier et Festus (Legende, Wagemans) à l’Opéra d’Amsterdam L’Avventore et (L’Uomo dal fiore in bocca, Brewaeys) à la Monnaie où il a par ailleurs interprété Pluton (Orphée aux Enfers, Offenbach), Gonzalve, Monostatos (Die Zauberflöte), Babylas (Monsieur Choufleuri restera chez lui le..., Offenbach), Laïos (Œdipe, Enescu), Le Doyen de la Faculté (Cendrillon, Massenet), Arbate (Mitridate, rè di Ponto, Mozart), Ulysse (Pénélope, Fauré) et Pasek (La petite renarde rusée, Janacek).

Parmi ses récents et futurs projets, on trouve le rôle-titre de La Damnation de Faust (Berlioz) et Jason (Médée, Cherubini) pour le Nationaltheater de Mannheim et Tichon (Kat’a Kabanova, Janacek) à l’Opéra d’Avignon. Durant la saison 2017/18 Yves Saelens regagnera La Monnaie pour Dialogues des Carmélites. En concert Yves Saelens se produisit dans la 9ème de Beethoven à Opera Australia, Sydney avec Anima Eterna, ainsi qu’à La Cité à Nantes avec l’Orchestre des Pays de la Loire. Sur invitation de l’Orchestre de la Radio de Hilversum il chanta dans In terra pax de Frank Martin et avec l’Orchestre national de Lille il apparut dans le Messie de Haendel ...

mise à jour biographie : juillet 2017

- All Rights reserved - Ariën Arts & Music Mgt (bvba) - Company, founded in 1928 by Gaston Ariën -