overview of al our artists contact info visit us on facebook !
nothing
nothing
 

Denzil DELAERE, Ténor

À 14 ans, Denzil Delaere intègre l’Ecole d’Art de Gand où il suit une formation de piano et de chant avec Philippe Wesemael et Sabine Haenebalcke. Il obtient son diplôme avec haute distinction en 2008 et est admis au Conservatoire Royal de Gand où il achève ses études de chant auprès des professeurs Marcos Pujol et Gidon Saks. Il y obtient son Master en chant en 2013 et est admis à la fois à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth et au International Opera Academy (IOA) à Gand. Ensuite, Denzil Delaere intégra l'ensemble soliste de l'Opéra de Lucerne où il chanta au cours de la saison 2016/2017 : Tamino (Flûte enchantée), Borsa (Rigoletto) et le ténor solo dans Prometeo (Nono) et Vespro della beata Virgine (Monteverdi). Il aborde son premier rôle wagnérien : le Timonier de Daland, dans la production du Vaisseau Fantôme au Festival d'Oberammergau.

Récents engagements et Actualité :

À l'Opéra de Flandre où Denzil Delaere signa pour une saison (2017/2018), il aborda le Schwertrichter (Das Wunder der Heliane, Korngold), Carlos & Balbuena (Le Duc d’Albe), Bardolfo (Falstaff, dans la mise en scène du célèbre acteur Christoph Waltz), Knappe (Parsifal) et les 1er Croupier et Joueur bossu (Le Joueur de Prokofiev) ... L'Opéra de Lucerne le réinvite pour un premier rôle : Roberto dans Maria Stuarda. Plus récemment Denzil Delaere se distingua lors du fameux Grachtenfestival à Amsterdam.

Actualité : cette saison 2018/2019 zal regagnera l'Opéra de Flandre où il participera dans le rôle de Janek à la reprise de L'affaire Makropoulos, Janacek (en tournée) et abordera le Prins Arjuna dans Satyagraha de Philip Glass, ainsi que le rôle du Tenor dans le quatuor soliste faisant partie de la distribution de l'opéra Les Bienveillantes, d'Hèctor Parra (création mondiale, commanditée par l'Opéra de Flandre).

À noter également, sa participation à ladite "Zaterdag-Matinée" du Concertgebouw d'Amsterdam, où il interprétera sous Markus Stenz le rôle de Pietro dans Die Gezeichneten de Franz Schreker ... À plus long terme, Denzil Delaere incarnera Pedrillo dans L'Enlèvement au sérail de Mozart. Par ailleurs, il prêtera son concours à de diverses productions telles que : Aïda, Les Indes galantes, Saint-François d'Assise, Turandot ...

En concert Denzil sera l'invité de l'Orchestre Philharmonique de la Radio (NL-Hilversum) avec lequel il se produira sous Stanislav Kochanovsky dans la partie du ténor solo de la Cantate Sulamith du compositeur P.H. van Gilse (Utrecht, Vredenburg, 28 sept. 2018).

Une jeune carrière prend son envol :

Débuts à l'Opéra de Montpellier dans le rôle du Capitaine Ricardo dans Chérubin de Massenet) et à l'Opéra royal de Wallonie dans Normanno (Lucia di Lammermoor) puis pour chanter Gervais dans Manon d'Auber. Il prête également son concours à la création mondiale de Babel (du compositeur Sam Vloemans), ouvrage commandité par l'Opéra de Flandre et Het Paleis, Anvers dont la mise en scène fut confiée à Benoît De Leersnyder.

Son répertoire comprend en outre : The prologue (The Turn of the Screw), Toby (The Medium), Arnalta (L'incoronazione di Poppea), Ferrando (Cosi fan tutti), Jolicoeur (La Fourchette), le rôle-titre dans Mitridate, Re di Ponte, Don Ottavio (Don Giovanni) de Mozart, au Festival d'Opéra d’Alden-Biesen et plus tard à La Monnaie, ici comme cover dans une production mise en scène par Krzysztof Warlikowski. Il participa également à Frühlings Erwachen (du compositeur belge Benoît Mernier), produit par l'IOA et mis en scène par Guy Joosten.

Entretemps Denzil Delaere s'est produit sous la direction de chefs d’orchestre tels que Paolo Arrivabeni, Florian Heyerick, Dmitri Jurowski, Andrew Greenwood, Korneel Bernolet, Clemens Heil, Gabriel Venzago, Olof Boma, Stefan Klingele, Jean-Marie Zeitouni, Tomas Netopil, Jesus Lopez-Cobos, Alexander Joel et Cornelius Meister.

En concert il se produit régulièrement avec "La Chapelle Sauvage" dans des ouvrages de Bach: l'Oratorio de Noël, Magnificat, Kaffeekantate, Missa Brevis, Motets etc... ainsi qu'avec le "European Inter Voices Choir" dans la Passion selon Saint-Matthieu ou encore avec l'ensemble "Apotheosis" dans la La Création de Haydn. Au conservatoire de Gand il chante la création mondiale de "Acubens" du jeune compositeur belge Benjamien Lycke. Suite à quoi il est invité à se produire dans des oeuvres d'Olivier Messiaen, Alban Berg, Wolfgang Rihm, Henderickx et John Cage et à participer à la création de L'Algerino in Italia, parodie sur l'ouvrage de Rossini, revisité par le compositeur Joris Blanckaert.

cv-update : saison 2018/2019

- All Rights reserved - Ariën Arts & Music Mgt (bvba) - Company, founded in 1928 by Gaston Ariën -