overview of al our artists contact info visit us on facebook !
nothing
nothing

Hubert (Huub) CLAESSENS, Baryton-Basse

© photos: oskar schmidt

claessens
>> NEDERLANDSE LEVENSLOOP >> ENGLISH BIOGRAPHY

Diplômé du conservatoire de Maastricht, où il clôture avec brio et « cum laude » ses études de chant, d’art dramatique et … de saxophone classique, Huub Claessens fera parler pour la première fois de lui lors de la première édition du Concours Reine Elisabeth «chant » où il décroicha le 3ème Prix. Les portes s’ouvrent. Deux ans plus tôt, Hubert Claessens avait pourtant déjà débuté à l'Opéra d'Amsterdam sous Edo de Waart dans I Vespri Siciliani. Une maison qu'il regagnera pour y participer dans Il Prigoniero (Dallapiccola), La Fanciulla del West, Parsifal, Meistersinger, Pelléas & Mélisande, Cosi fan tutte, La Bohème. Son nom est aussi lié à de nombreuses productions du Nationale Reisopera (Enschede).

A l’étranger il est l’invité des Salzburger Festspiele, Wiener Staatsoper, Théâtre du Châtelet, où il chante sous la supervision d’Herbert von Karajan dans « Die Schwarze Maske » de Penderecki et se fait remarquer dans le rôle de Young Sam dans « A quiet Place » de Bernstein. En Belgique, Huub Claessens participa aux productions de Transparant et de l’opéra de Flandre. Son rôle de prédilection est sans hésitation « Nick Shadow », personnage issu du « The Rake’s progress » de Stravinski, qu’il l’interpréta à Amsterdam et à Berlin.

Très aprrécié dans les cercles de la musique baroque, Hubert Claessens s'est produit sous la baguette de Nicholas Mcgegan, Roy Goodman, Charles Farncobe , Jean-Claude Malgoire et « La Grande Ecurie & la Chambre du Roy ». Au « Händel-Festspiele » (Karlsruhe) il chante dans: « Admeto », « Jephta », « Iménée » et « Samson ». Une extraordinaire complicité musicale l’unit à Sigiswald Kuijkenet« La Petite Bande ». Outre de multiples concerts, Hubert Claessens participe à de nombreuses productions d’opéra souvent suivi d’enregistrement (Cosi fan Tutte, Nozze di Figaro, Don Giovanni e.a.).

En concert Hubert Claessens chante régulièrement dans Ein Deutsches Requiem (Brahms), l'ensemble des Passions de J.S. Bach, le Messie de Haendel et les Requiems de Mozart, Fauré et Verdi. Il défend un large répertoire, allant des œuvres de Schutz jusqu’à Penderecki, qu'il interprète de par le monde.

La musique et l’opéra contemporains occupent une place importante dans la carrière d’Hubert Claessens. Il a chanté la création de l’opéra « Orfeo » de Walter Hus, le rôle-titre dans « Hier » de Guus Janssens lors de la création l'opéra d'Amsterdam. Avec l’Orchestre Royal du Concertgebouw Amsterdam (s.l.d. Klaus Tennstedt), il chante le solo dans « A survisor of Warsaw », incarne Orgon dans le « Spiel von Liebe und Zufall » d’Helge Joerns et participe à la création mondiale de "Der Turm" de Claude Lenners au Grand Théâtre du Luxembourg.  Plus récemment il participe à la première mondiale scénique de l’opéra « Legende » du compositeur Peter-Jan Wagemans (Février 2011) duquel il créa également Asa personnage de l'opéra «Andreas weent» (Concertgebouw Amsterdam,  2012).

La saison passée il participe à la création française de "Blanche-Neige"  de Marius-Felix Lange à l'Opéra national du Rhin (Strasbourg) puis à l'Athénée-Théâtre Louis Jouvet (avril 2013).

Séduits par son irrésistible double talent, un grand nombre d’organisateurs, ont invité Hubert Claessens à se produire chez eux avec son saxophone , parmi eux « Musikverein » (Vienne) le Birmingham Symphony Hall, la « Philharmonie » (Cologne) ou encore le « Konserthus » (Stockholm).


merci de nous contacter pour obtenir la plus récente version de la biographie de Hubert (Huub) Claesssens.

- All Rights reserved - Ariën Arts & Music Mgt (bvba) - Company, founded in 1928 by Gaston Ariën -