overview of al our artists contact info visit us on facebook !
nothing
nothing

Guillemette LAURENS, contralto

laurens
  >> DISCOGRAPHIE >> BIOGRAPHIE (version longue) >> ENGLISH BIOGRAPHY

Un sens viscéral de la tragédie, un don inné pour l'expression des passions, un timbre irradiant de chaleur et d'humanité ….. Les superlatifs ne manquent pas quand il s'agit de parler  de parler de Guillemette Laurens. Son entrée aux Arts Florissants marque quant à elle le début d'une carrière baroque de choc. Avec Herreweghe, Malgoire, Jacobs, Christie, Leonhardt, Minkowski, Koopman, Gardiner, Garrido,Il Giardino Armonico, Capriccio Stravagante, Fuoco e cenere, Europa Galante, I Barrochisti, Le poème Harmonique, la Symphonie du Marais, Les Paladins, Le Parlement de Musique, Guillemette Laurens est, depuis ses débuts, de toutes les aventures. 

Ayant commencé très tôt le chant avec son père professeur, elle entre ensuite au Conservatoire de Toulouse, où elle obtient un diplôme d'excellence. Elle y enseignera par la suite de nombreuses années dans le département de musique ancienne.

Menant une carrière placée sous le signe de l'éclectisme, elle a tout juste vingt ans quand elle interprète Mother Goose dans « Rake's Progress » sur le plateau de la Salle Favart, sous la direction de Sylvain Cambreling. On l’y entendra chanter Enrichetta dans « I Puritani » de Bellini aux côtés de June Anderson. On l'y retrouvera dix ans plus tard interprétant magistralement le rôle de Cybèle dans le célèbre « Atys » de Jean-Baptiste Lulli.

Plus récemment elle a chanté Geneviève (Pelléas et Mélisande) en Norvège dans la production de la compagnie belge Transparant et sa participation dans le rôle de Madame Grenu dans Ciboulette de Reynaldo Hahn, lui a permis de regagner l'opéra comique trente-cinq ans après ses débuts dans ce théâtre. Avec l'Orchestre Philharmonique de la Radio d'Hilversum placé sous la direction de Markuz Stenz Guillemette Laurens apparut à grand succès dans le rôle -titre de "Jeanne d'Arc au bûcher" d’Arthur Honegger à Vredenburg (Utrecht). Elle réendossera le rôle de Geneviève dans la production de Pelléas et Mélisande dirigé par Serge Baudo à l'Opéra de Toulon en 2016.

La discographie de Guillemette Laurens compte une soixantaine de titres, allant de la musique médiévale (Ordo Virtutum avec l'ensemble Sequentia) à des créations contemporaines (Le muet au couvent de Janos Komives).   On la retrouve dans de nombreux enregistrements de référence  consacrés à  Monteverdi (Il ballo dell'ingrate, Orfeo, Il ritormo d'Ulisse, L'incoronazione di Poppea, La Lettera amorosa, Il combatimento di Tancredi e Clorinda) mais aussi à Lulli (Atys, Armide, Amadis) et à Jean- Sébastien Bach (Messe en Si) avec Gustav Leonhardt et la Petite Bande, Cantate BWW 170 avec Diego Fasolis et I Barocchisti.  Elle enregistre également  de nombreux récitals baroques : Castaldi et Belli  avec le Poème Harmonique,  Divertissements de Lulli, Versailles enchantée, Monteverdi ed il suo tempo, Canto Mediterraneo avec Capriccio Stravagante, Gentil mia Donna et Andate o miei Sospiri  (Cantates de Scarlatti) avec Fuoco e Cenere.  Sur scène, on a pu la voir aussi dans La Clémence de Titus et Les Noces de Figaro, aux côtés de Véronique Gens, dans  Le Viol de Lucrèce dirigé par Mirella Giardelli avec Sandrine Piau et dans une création de Roland Auzet, "Panmna Albrown". 

Parallèlement à ses activités, Guillemette Laurens se dédie également à l’enseignement du chant (Département de musique Ancienne du Conservatoire de Toulouse, Conservatoire de Toulon, Conservatoire Hector Berlioz) et elle  anime de nombreuses master class : Daroca (Espagne ), Dieppe, St Bertrand de Comminges, Arcal et Studio Bastille à Paris.

En 2002 elle fut décorée Chevalier des Arts et des Lettres par son ami Jean-Pierre Angremy.

update biographie courte : saison 2014/2015, mars 2015

 

 
- All Rights reserved - Ariën Arts & Music Mgt (bvba) - Company, founded in 1928 by Gaston Ariën -