overview of al our artists contact info visit us on facebook !
nothing
nothing

Guillemette LAURENS, contralto

laurens
  >> DISCOGRAPHIE >> BIOGRAPHIE "FR", version écourtée >> ENGLISH BIOGRAPHY

Ayant commencé très tôt le chant avec son père professeur, Guillemette Laurens entre au Conservatoire de Toulouse où elle obtient un Prix d’Excellence à 16 ans et demi pour sa Médaille d’Or de Solfège  à l’Unanimité avec Félicitations du Jury,  sa Médaille d’Or de  musique de chambre, sa médaille d’Argent de piano, et sa médaille de bronze de chant lyrique. Elle est remarquée par Louis Erlot, présent dans le  jury cette année-là et l’engage immédiatement  à l’Opéra Studio de Paris dont il a la direction à la rentrée suivante. Elle fait ses débuts en 1976  dans le rôle de Mother Goose dans "The Rake’s Progress" de Igor  Stravinski sous la direction de Sylvain Cambreling, en 1976 sur la scène de la Salle Favart.

En 1977, elle commence une collaboration régulière avec l’Atelier Lyrique du Rhin, dirigée par Pierre Barrat et Yves Prin, dans le cadre duquel elle chante de nombreux opéras contemporains(François –Bernard Mâche, Georges Aperghis, Maurice Ohanna)La même année, elle participe à la fondation de l’ensemble Les Arts Florissants dont elle sera membre pendant plusieurs années. Sous la direction de William Christie, elle interprète notamment Venere dans "Il Ballo dell'Ingrate" de C. Monteverdi et le rôle-titre dans "Didon et Enée" de Henri Purcell à l'Opéra de Strasbourg, puis Cybèle dans la célèbre reprise de la désormais célèbre tragédie lyrique de J.B. Lully " Atys ", au Théâtre de Prato, à La Salle Favart, à la BAM de Brooklin (USA) , à l'Opéra-Comédie de Montpellier ( en  1987 ET 1989).

Guillemette Laurens collabore également avec d’autres ensembles spécialisés en musique ancienne, tels que Sequentia ("Ordo Virtutum" de Hildegard Von Bingen) Capriccio Stravagante (qu’elle fonde avec le claveciniste Skip Sempé et le violiste Jay Bernfeld), Il Giardino Armonico, le Poème Harmonique, Europa Galante, Les Musiciens du Louvre, Elyma, I Fiori Musicali, I Barocchisti, Fuoco e Cenere, Opera Fuoco, Europa Galante,Ricercar(Pénélope dans la très belle production du Retour d’Ulisse ,avec la 3handspring Puppet Company dans une mise en scène de William Kentridge...

Menant une carrière placée sous le signe de l’éclectisme, son activité artistique ne se limite pas à la musique ancienne puisqu’on a pu la voir dans " I Puritani " de Vincenzo Bellini aux côtés de June Anderson à la Salle Favart, dans " La Clémence de Titus " et " Les Noces de Figaro " de W.A. Mozart dirigés par Jean-Claude Malgoire, " La Voix Ecarlate " de Jacques Castérède avec l 'orchestre de l’Opéra de Bordeaux, " Le viol de Lucrèce " de Benjamin Britten, dir. Mirella Giardelli. " Der Jasager " de K. Weill dirigé par Vladimir Kojoukharov, " Le Pierrot Lunaire " de A. Schoenberg avec l'ensemble Musique Oblique.

En récital, elle aborde la mélodie française, le Lied allemand mais aussi le grand répertoire Rossinien( extraits d’opéras de Gioacchino Rossini Lugano Festival 2000 avec la soprano Lucianna Serra,dir. G.Di Stefano. Avec la pianiste Susan Manoff, elle interprète  Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Manuel  de Falla, Gioacchino Rossini(Lugano-Festival 2000, Villa Medicis à Rome).En compagnie du pianiste Alexandre Tharaud, elle présente  un programme de mélodies allemandes sur des poèmes français(Zemlinsky, Wagner) à la Bibliothèque François Mitterrand.

La discographie de Guillemette Laurens, qui compte plus de 70 titres, reflète son activité et de soliste  aux côtés des plus grands chefs : Philippe Herreweghe, "Les Vêpres de la Vierge" de Claudio Monteverdi, "Armide", de Jean-Baptiste Lully; Gustav Leonhardt "Messe en si"  de J.S Bach; Sir John Eliot Gardiner,"Iphigénie en Aulide"de Glück; William Christie, Charpentier Oratorios et Opéras ,  ‘‘ll Ballo dell Ingrate’’  , "Didon et Enée’’, ‘‘Atys’’; René Jacobs, "Incoronazione di Poppea"; Jean-Claude Malgoire, "Giulio Cesare" de Haendel ; G. Garrido, "Ritorno d'Ulisse", "Incoronazione di Poppea"; Marc Minkowski, "Platée" de J.P. Rameau,Comédies Ballets de Jean-Baptiste Lully et Molière.

Pour les deux premiers enregistrements du Poème Harmonique consacrés à Domenico Belli et Bellerofonte Castaldi, chez Alpha, elle recevra, en 1999, le Choc de la Musique de l'année et le Diapason d'or de l'année ainsi que diverses récompenses internationales .

Parallèlement à cette activité intense, elle enseigne le chant baroque au Conservatoire National de Région de Toulouse de 1985 à 1998, et  donne régulièrement des master-classes (Paris Novembre 2001, autour de " La Verità in Cimento " de A. Vivaldi), Daroca  (Espagne), à  L’ Academie de St Bertrand de Comminges annuellement depuis  2004 et au Studio Bastille (2006-2008) Guillemette Laurens, pour sa contribution au rayonnement artistique de la France à l’étranger, est élevée au grade de chevalier dans l’ordre des Arts et des lettres en 2002.
  
Parmi les nombreux engagements de cette saison-là, citons le rôle de la Messagère dans " Orfeo" de C. Monteverdi, dirigé par  Diego Fasolis (Lugano, Concertgebouw), ainsi qu’un enregistrement audio et vidéo du Psaume 51 de Jean-Sebastien Bach aux côtés de Nancy Argenta, une  tournée aux Etats-Unis et au Québec avec  Capriccio Stravagante dans un programme de musique française du XVIIe siècle, une création d'un Oratorio d'A. Scarlatti avec Europa Galante pour ouvrir le Festival de Cuenca (Espagne), et à Paris ,un récital avec la pianiste Macha Beloussova autour de deux œuvres contemporaines, "Les chants de l'Âme" d'Olivier Greif et "De barque en barque" de Gérard Condé et un enregistrement d'une comédie lyrique contemporaine sur un texte de Bocaccio , sous la direction de son auteur, Janos Komives, "Le Muet au Couvent" (Maguelone) ainsi qu’un récital au Théâtre du Capitole de Toulouse  qui l’accueille dans un programme autour de "La Mort de Didon " de Michel Pignolet de Monteclair avec l'ensemble Capriccio Stravagante, à l’issue d'un colloque sur la tragédie lyrique. Elle apparaît dans un enregistrement d'un opéra de A. Vivaldi "La Verità in Cimento" aux côtés de Anthony Rolfe-Johnson et Philippe Jaroussky pour Naive, avec L'ensemble Matheus dirigé par Jean-Christophe Spinosi.

En 2003, elle se produit dans un spectacle jeune public autour du Petit Livre d'Anna Magdalena Bach à l'Amphithéâtre de l’Opéra Bastille avec la compagnie ‘‘Les passions de l'âme’’, dans une mise en scène de Anne Charvet-Dubost. Elle est accompagnée par le pianiste Paolo Restani dans un récital de musique française du vingtième siècle au Théâtre de Trieste et au Théâtre San Carlo de Naples.

Elle chante "Les Nuits d'été" de H. Berlioz à l'auditorium de Grenoble avec l'Ensemble Musique Oblique, ainsi qu'à L'abbaye de L'Épau avec l'Ensemble orchestral de Paris. Elle enregistre le rôle de Junon dans "Semele" de Haendel sous la direction de David Stern, elle se produit avec l'ensemble Fuoco e Cenere dirigé par Jay Bernfeld dans deux récitals : "La Harpe de David" de Marcello et "Rapsody in blue" qui propose une alternance de musiques de Henry Purcell et George  Gerschwin. On la verra dans un "Orlando Furioso" au Festival d'Ambronnay et au Théâtre des Champs-Elysées, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi. En 2004, elle perpetue sa collaboration  avec Opera  Fuoco, sous la direction de David Stern et enregistre le rôle de Storge dans "Jephtae" de J. Haendel.

On la retrouve dans la discographie de Capriccio Stavagante, dirigé par Skip Sempé:Lully Divertissements de Lully, Canto Mediterraneo, Monteverdi ed il suo tempo, Lamento d'Arianna et Combattimento di Tancredi et Clorinda, "Versailles l'Ile Enchantée", "Venezia Stavagantissima". Elle enregistre aussi un disque consacré à Pétrarque avec Fuoco e Cenere intitulé" Gentil mia donna" et un disque de musique espagnole "Ay luna" avec son propre ensemble Unda Maris. En 2005, avec la Symphonie du Marais que dirige   Hugo Reyne, elle est Junon dans "Isis " de Jean-BaptisteLully au Théâtre Royal de Versailles, qui fera l'objet d'un enregistrement chez Universal.

Elle enregistre un disque consacré à  Monteverdi sous la direction de Françoise Lasserre, ainsi présenté à la Salle Gaveau et participe également à un spectacle de J. François Gardeil autour de madrigaux de Monteverdi dirigé à Bordeaux par Michel Laplénie avec le comédien Robert Angeveau. Aux côtés de Sandrine Piau et Ann Hallenberg, elle apparaît dans un enregistrement Vivaldi pour la collection Naive. Avec Musique Oblique, un récital Brahms et Chausson pour le festival Eclats de voix d'Auch. En 2006, Guillemette Laurens enregistre le rôle de Calliope avec Françoise Lasserre dans "Orfeo" de Stefano Landi, chez Zigzag. Elle participe à un spectacle dirigé par Mirella Giardelli à l'Atelier des Musiciens du Louvre avec Nancy Huston, sur des musiques de M.A. Charpentier et des créations de Michel Godard et de Freddy Eschenberer.

Avec le Parlement de Musique, elle participe à une série de concerts autour des "Stabat Mater"  d’Alessandro Scarlatti et Giovanni-Battista Pergolesi, sous la direction de Martin Gester, notamment au Théâtre du Châtelet à ParisElle est Junon dans "Semele" de Marin Marais au Festival de Sablé ainsi qu'Alcyone au Théâtre Royal de Versailles pour les journées Marin Marais avec l’ensemble Ricercar, dirigé par Philippe Pierlot. On la retrouve avec Opera Fuoco sur la scène du Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines dans  l’opéra d’Antonio Salieri "Prima la musica, poi le parole". Avec ‘‘Les Chants de Garonne’’ elle interprète  ‘‘Didon et Enée’’ de Purcell dans une mise en scène de Jean-François Gardeil,avec, en prologue, une création de Marc Bleuse, "Masques ".

Par ailleurs, elle anime régulièrement les Ateliers  d’étude du Répertoire de  l'Opéra Junior de Montpellier, que dirige Vladimir Kojoukharov.A la demande de Christian Shirm, elle prépare les chanteurs du Studio-Bastille pour  un spectacle de madrigaux de Monteverdi, "Amour à mort" donné en décembre 2006 au Théâtre de Suresnes et à l'amphithéâtre Bastille. Elle retrouve ensuite Diego Fasolis pour un "Oratorio de Noël" à Lugano et à Rome. En 2007, elle endosse le très beau rôle de  Circé dans "Ulysse" de Jean-Ferry Rebel, à La Cité de La Musique sous la direction d’Hugo Reyne,puis elle participe à un programme Poulenc avec Mirella  Giardelli et l'Atelier des Musiciens du Louvre, à la "Dafné" de Marco da Gagliano avec Fuoco e Cenere dirigé par Jay Bernfeld.

Elle fait partie de l'équipe pédagogique constituée par le conservatoire de Troyes pour la création de "La rappresentatione di anima e di corpo" de Emilio de’ Cavallieri. Dans les journées Anniversaire du CMBV elle reprend le Monologue D'"Armide" de Lulli au Château de Versailles accompagnée par La Symphonie du Marais d’Hugo Reyne dont ils fêteront ensemble le 20ème anniversaire Salle Gaveau. Elle fera également partie du Jury du concours international de Mélodie Française de Toulouse.

Elle collabore avec l’ensemble Modo Antiquo de Federico-Maria Sardelli, en enregistrant "Atenaide" d’Antonio Vivaldi et en chantant Holoferne dans la "Giuditta" au festival Viae stellae de Santiago de Compostella puis à Rome. Elle enregistre en 2008 avec l'Orchestre les Passions, dirigé par J.M. Andrieu un disque consacré aux motets de Porpora aux côtés d'Isabelle Poulenard, puis la Dafné avec Fuoco e cenere,et l Ulysse de Rebel  avec Hugo Reyne, ces trois disques seront récompensés par des Orphées d’or décernés par l’académie du disque.

Guillemette Laurens sera au Théâtre de Fontainebleau pour la reprise d' "Airs de Famille", donnera une master class sur "Didon et Enée" de Purcell au Studio Bastille,et sera membre du jury aux côtés d’Hugues Gall  au  Studio Bastille ,et  interprètera de nouveau Pénélope dans la reprise du spectacle du "Retour D’Ulysse" dans une mise en scène de William Kentridge dirigée par Philippe Pierlot, qu'elle avait créé dix ans auparavant à Bruxelles (Kunsten Festival). Au Grand Théâtre de Reims et à la Salle Gaveau en Mars 2009, elle se produit dans un spectacle avec Fuoco e Cenere ,’’Je suis ton Labyrinthe’’, basé sur des cantates d’Alessandro Scarlatti et des duos de Francesco Durante avec Isabelle Poulenard.

En avril 2009,ce sera  "Jephtae" au Théâtre des Champs-Elysées et au Festival de Luzern avec Opera Fuoco sous la direction de David Stern. Elle est l’invitée du Festival ‘‘Viae stellae’’ de Saint- Jacques de Compostelle pour un récital  du 17 ème espagnol avec le harpiste Manuel Villas. De 2011 à 2014, elle dirige une classe de chant lyrique au conservatoire de Toulon, et assure la coordination du département voix. Le spectacle dont elle est à l’origine,’’Les mystères d’Isis’’,composé autour de larges extraits de’’La Flûte Enchantée’’ de Mozart sera applaudi par une salle de 1200 personnes à l’Opéra de Toulon en Juin 2013. Elle interprète, en Janvier 2014, le très beau rôle de Jeanne d'Arc de Arthur  Honegger au Vredenburg d'Utrecht dans une production dirigée par Markus Stenz. Sa rencontre avec Michel Godard sera à l’origine d’un enregistrement et de nombreux concerts en France, Itali, et Allemagne .Elle sera Geneviève dans le " Pelléas et Mélisande"de Debussy dirigé par Serge Baudo à l'Opéra de Toulon en 2016.

Guillemette Laurens enseigne actuellement au conservatoire Hector Berlioz de Paris 10ème.Elle prépare  un spectacle avec sa propre compagnie (Les Dialogues mêlant littérature, théâtre, musique vocale et musique urbaine.

 

• Contact • - All Rights reserved - Ariën Arts & Music Mgt - founded by Gaston Ariën - • Overview •